poêle à bois
0

Installer un poêle a bois, un poêle de masse

0





Pas question dans ce dossier de vous donner les conseils pour installer vous-même votre poêle à bois ou votre chaudière à granulés. C’est possible, mais fortement déconseillé, car extrêmement technique. Chaque année, on déplore des accidents liés à des installations mal réalisées, ou à des conduits mal entretenus.

Sachez cependant que pour réaliser une bonne installation, il faut avoir en tête ces différents éléments :

Un bon emplacement

L’emplacement d’un poêle à bois est primordial : dans une maison à étage, il devra être placé non loin de l’escalier pour permettre à l’air chaud de monter dans les pièces. Dans une maison de plain pied, il ne sera pas toujours possible de chauffer toute les pièces à moins d’installer un système de gaines. D’une manière générale, le poêle sera placé dans la pièce principale de l’habitation, près d’un mur à forte inertie.
Si vous installer un poêle à bois, un poêle de masse ou un insert, l’emplacement doit permettre à la chaleur dégagée par votre appareil de chauffage de circuler au maximum dans votre maison. Si vous installez une chaudière, prévoyez un espace suffisant et sain pour le stockage de votre combustible.
Prévoyez une niche pour le stockage des bûches, ce qui vous évitera de sortir plusieurs fois par jour rechercher du bois dehors.
Dans un appartement, il est possible d’installer un poêle si le règlement de copropriété le prévoit.
Pour une chaudière à bois ou granulés, dans les constructions anciennes, on reprend la place de l’ancienne chaudière. Si vous faites construire ou rénover votre maison, pensez à réserver un volume conséquent pour le silo d’une chaudière à granulés ou à plaquettes (une pièce d’environ 2 mètres de largeur sur 3 mètres).




Un appareil de chauffage adapté à votre mode de vie et au volume à chauffer

Prévoyez un appareil de chauffage dont les capacités de rendement correspondent aux besoins de votre habitation. Ne surestimez pas vos besoins, vous prdnriez le risque de mal utiliser votre poêle.
La puissance s’exprime en Kwh. Pour un poêle à bois d’une puissance nominale de 8 kwh, la plage d’utilisation est comprise entre 6 et 10 kwh, c’est le minimum et le maximum d’utilisation du poêle dans de bonnes conditions. La puissance nominale (conforme à la norme NF D 35 376, norme concernant tous les poêles à bois et les inserts) est la puissance obtenue par tests, dans des conditions normales d’utilisation.

Prenez conseil auprès d’un professionnel qui estimera la puissance dont vous avez besoin en fonction de votre habitation.

  • N’achetez pas un poele à bois trop puissant : vous prenez le risque de le faire fonctionner au ralenti et de favoriser son encrassement.
  • Un poêle de trop faible puissance sera surchargé en bois et risquera de s’abimer.

Pour bien choisir, il vous faudra prendre en compte :

  • Votre mode de vie : la maison est elle habitée en continu, ou seulement en soirée ?
  • Quel est le volume à chauffer ?
  • Votre habitation est elle convenablement isolée ?

Pour info : Une maison de 100m², avec 2,5 mètres de hauteur sous plafond, nécessite entre 6 et 10 kwh par mètre carré utile. Les professionnels indiquent en général, pour une maison de 2,5 m de hauteur de plafond, avec une isolation correcte, 1 kWh (puissance nominale) pour 10 mètres carrés.

Des matériaux qui restituent la chaleur

S’agissant de poêle ou de poêle de masse, ls matériaux qui composent ou habillent votre poêle sont déterminants esthétiquement, mais aussi énergétiquement.

Une installation sécurisée

La qualité du tubage garantie la sécurité et la santé des habitants. Une bonne utilisation de votre chauffage au bois et son entretien également.



Laisser un commentaire